ATTAQUER LE SOLEIL MARQUIS DE SADE Etat Libre d'Orange Agrandir l'image

Attaquer le Soleil

Nouveau

Depuis toujours je recule devant le ciste, je l’évite ou je le cache, sous des couches épaisses couleur vanille — l’ambre comme échappatoire. Voici donc que je me fais face dans une formule radicale : le ciste, à nu, et dans tous ses états.

Cher Marquis, à tes soleils, à nos volcans!

— Quentin Bisch, parfumeur

Plus de détails

135,00 €

En savoir plus

En tant que créateur de parfum, comment ouvrir mes perspectives, imaginer au delà, sabrer mes limites ? Question très personnelle… Le ciste ! Un de mes paradoxes. Une de mes zones d’ombre.

ATTAQUER LE SOLEIL MARQUIS DE SADE

Ciste…

Lire Sade c’est prendre le risque de se faire soudainement face, à nu. Un risque merveilleux à prendre si l’on veut plonger au coeur et au corps de notre immense et vive humanité. Car Sade libère. Sade nous pousse à imaginer et à désirer au delà des frontières et des cadres dont nous avons saturé nos perspectives. « Combien de fois, sacredieu, n’ai-je pas désirer qu’on pût attaquer le soleil, en priver l’univers, ou s’en servir pour embraser le monde ? »

Sade en rappelant sans cesse du fond de ses prisons qu’il fallait « Attaquer le Soleil » intimait à ses contemporains et à tous les hommes l’ordre d’aller au delà de tous compromis, de dépasser les conformismes et de toujours privilégier la liberté.

Être soi-même, sans souffrir du jugement des autres ; être soi-même tel que l’on veut vivre… « Tout le bonheur des hommes est dans l’imagination » nous rappelle Sade !

Sade a été l’homme le plus libre qui fût. Sade est fait de désirs et de passions, de force et de tendresse, de provocation et de sensualité. Son parfum est comme lui : infiniment volcanique.

Sade est comme son parfum, on ne peut l’enfermer, le réduire au silence, le faire disparaître. Il est là, toujours là : inextinguible. Éternelle fragrance qui perdure, comme sa pensée, au-delà des siècles.

— Hugues de Sade

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Attaquer le Soleil

Attaquer le Soleil

Depuis toujours je recule devant le ciste, je l’évite ou je le cache, sous des couches épaisses couleur vanille — l’ambre comme échappatoire. Voici donc que je me fais face dans une formule radicale : le ciste, à nu, et dans tous ses états.

Cher Marquis, à tes soleils, à nos volcans!

— Quentin Bisch, parfumeur

Donnez votre avis

27 autres produits dans la même catégorie :